Actualités‎ > ‎

Le terrible présage de l’archevêque de Mossoul aux occidentaux

publié le 13 sept. 2014 à 02:02 par Alexandre NEVEJANS

 24 Août 2014

 « Vous aussi vous êtes en danger… Vous tomberez victimes d’un ennemi que vous aurez accueilli dans votre maison », a mis en garde Monseigneur Amel Shimoun Nona, l’archevêque de Mossoul, dans une interview vidéo accordée au Corriere Della Sera. Délire « islamophobe » diront certains, ou prévision réaliste, bien malheureusement ?

 

L'archevêque de Mossoul qui a fui la barbarie islamo-fascistes des mercenaires du Qatar et d'Arabie Saoudite en Irak.

Dans un cri de colère et de désespoir, après le génocide que vient de subir les chrétiens d’Irak de la part des islamo-fascistes de l’EIIL, l’archevêque de Mossoul a déclaré que « Notre souffrance est un prélude à ce que vous-mêmes, chrétiens européens et occidentaux, souffrirez dans un futur proche ».

Meurtri par le sort que les hordes fanatisées et criminelles ont réservé à des chrétiens pacifiques et sans défense –crimes de masse, décapitations, viols, esclavage…-, Monseigneur Amel Shimoun Nona a supplié ses frères chrétiens d’Occident : « S’il-vous-plaît, il faut que vous compreniez. Vos principes libéraux et démocratiques n’ont aucune valeur ici. Vous devez reconsidérer la réalité du Moyen-Orient, car vous accueillez un nombre croissant de musulmans. Vous aussi, vous êtes en danger. Il vous faut prendre des décisions courageuses et dures, y compris en allant à l’encontre de vos principes. Vous croyez que tous les êtres humains sont égaux, mais ce n’est pas une chose certaine. L’Islam ne dit pas que tous les êtres humains sont égaux. Vos valeurs ne sont pas leurs valeurs. Si vous ne comprenez pas cela rapidement, vous tomberez victimes d’un ennemi que vous aurez accueilli dans votre maison. »

Cet archevêque de Mossoul, comme celui d’Erbil, Bashar Warda, ignore que les « chrétiens d’Occident », il n’en reste plus beaucoup, hélas ! Et c’est de cette désaffection de l’Eglise et de ce vide spirituel que les islamistes ont profité pour se métastaser en Europe, outre les lois laxistes et les politiques libérales qui ont permis une telle prolifération. Nous disons bien islamistes et non pas musulmans, car, majoritairement, ces derniers se sont parfaitement intégrés dans les pays européens depuis les premières vagues d’émigration dans les années 1950, et ce sont eux qui seront les premières victimes aussi bien des islamistes que des islamophobes.

Pas plus que la somptueuse lettre du père syrien Elias Zahlaoui, à François Hollande, que nous avons publié en 2012 (*), les propos « eschatologiques » de cet archevêque de Mossoul ne seront pas entendus par l’opinion européenne, qui n’en saura rien eu égard aux médias qui les intoxiquent et les désinforment. Pas plus que par certains gouvernants européens, qui savent tout et qui laissent faire, lorsqu’ils ne contribuent pas à l’armement de leurs islamo-fascistes en Syrie, ou qu’ils ne ferment pas les yeux sur leurs jeunes concitoyens partis égorger, violer et voler d’innocentes victimes en Syrie.

C’est que le massacre et l’exode des chrétiens syriens, dont les ancêtres sont les premières racines du christianisme dans le monde, a commencé dès 2011, lorsque les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la France et leurs alliés du Qatar, d’Arabie Saoudite et de Turquie -pays qui a des antécédents en matière de génocide, notamment celui des Arméniens- ont décidé d’anéantir la République laïque de Syrie pour lui substituer une théocratie conforme à l’islamisme « modéré ».

Quant aux chrétiens d’Irak, leur calvaire a commencé dès la destruction de ce pays en 2003, à la suite de la croisade « démocratique » qui a été menée par les deux criminels de guerres, George W.Bush et Tony Blair. En 2003, il y avait en Irak 1 million 650 000 chrétiens, qui vivaient paisiblement dans un Etat lui aussi laïc, comptant parmi ses dirigeants politiques un certain Tarek Aziz. Aujourd’hui, il n’y a plus en Irak que 300 000 personnes, que la horde islamo-fasciste est en train d’exterminer avec la complicité de certains pays musulmans et l’indifférence d’un Occident qui a cessé d’être chrétien depuis un bon siècle !

Lilia Ben Rejeb

Comments