Actualités‎ > ‎

La Communauté vieille catholique de France

La communauté Vieille-Catholique de France s’en tient à la foi de l’Eglise ancienne, telle qu’elle s’est exprimée dans les définitions des 7 conciles de l’Eglise indivise du premier millénaire. Elle est partagée par les catholiques romains, les orthodoxes, les vieux-catholiques et les anglicans.

Elle est résumée par 3 symboles universellement acceptés :

a)    Le symbole des apôtres

b)    Le symbole de Nicée-Constantinople

c)    Le symbole de saint Athanase


La communauté Vieille-Catholique de France attache une grande importance à la prédication de la Parole de Dieu et à la connaissance de la Bible : Ancien et Nouveau Testament.

Le clergé comprend les trois degrés apostoliques :

    - L’épiscopat

    - Le presbytérat

    - Le diaconat

           (Comme les orthodoxes nous avons conservé le sous-diaconat et les ordres mineurs)


Le pontifical en vigueur est celui de l’Eglise Catholique Romaine avant Vatican II.


La liturgie embrasse les offices catholiques traditionnels dont le centre est l’Eucharistie ou Sainte Messe célébrée selon le rite traditionnel occidental.

 

Les sacrements sont au nombre de sept :

        - Baptême

        - Eucharistie

        - Confirmation

        - Pénitence

        - Extrême onction ou sacrement des malades

        - Ordre

        - Mariage


La communauté Vieille-Catholique de France a une grande vénération envers la Vierge Marie : Mère de Dieu et Mère des Hommes. Le chapelet peut être récité ainsi que l’angélus trois fois par jour. En revanche elle repousse les doctrines de l’Immaculée Conception (1848) et l’Assomption (1950) en tant que dogmes car non fondés sur la bible,(nous y croyons, bien sûr, mais nous refusons d’en faire un dogme de la Foi. Il appartient à chaque fidèle de suivre ce que son âme lui dicte en cette matière.), mais nous célébrons l'entrée de la la Vierge dans la Vie Éternelle et marquons solennellement le jour de sa dormition.

Sur le plan de la morale ou éthique la communauté Vieille-Catholique de France enseigne l’indissolubilité du mariage sans condamner pour autant les divorcés remariés. Il peut y avoir des remariages lorsque le précédent a été déclaré nul par les instances de l’Eglise. Le clergé peut se marier, il n’intervient pas dans la vie privée des fidèles à moins qu’un conseil lui soit demandé. Toute personne a droit à l’amour de Dieu et à la compassion sans jugement de la part de la communauté.

Sur le plan œcuménique notre communauté participe aux réunions pour l’unité des chrétiens, entretien un dialogue constructif avec l’Eglise catholique romaine, les orthodoxes, les anglicans traditionnels et une amitié avec nos frères protestants.

La validité de nos sacrements est reconnue et admise aussi bien de la part des orthodoxes avec qui nous partageons la même foi que des catholiques Romains où un accord d’intercommunion limité a été signé entre l'Eglise des Etats-Unis (P.N.C.C) et la conférence épiscopale catholique (U.S.A) via le Vatican. 

Notre communauté Vieille-Catholique de France fait sienne la devise de Saint Augustin : "Dans les choses nécessaires : l’unité, dans les choses douteuses : la liberté, en toutes choses : la charité".


Père Alain Fraysse