Actualité‎ > ‎

Bréve histoire de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens

publié le 13 janv. 2017 à 02:26 par Prieuré vieux-catholique St Charbel

BRÈVE HISTOIRE DE LA SEMAINE DE PRIÈRE

POUR L’UNITÉ DES CHRÉTIENS

Chaque année, depuis le début du XIXe siècle, les chrétiens ont pris l’habitude de prier ensemble pour marcher de concert vers l’unité et la communion des Églises du Christ. Cet événement a une longue histoire. L’origine d’une si grande « semaine » mérite une attention particulière.

Des personnalités …

Deux hommes particuliers sont à la base de cette prière
spéciale. Le premier, Paul Wattson, un prêtre épiscopalien, initie une octave (huit jours) de prière en faveur de l’unité, en 1908 aux États-Unis. Le second, Abbé Paul Couturier, est un prêtre français originaire de Lyon. Il développera cette idée en évoquant le terme de « Semaine de prière » pour un large rassemblement des chrétiens. Cette recherche d’unité est perçue désormais comme une quête des chrétiens et des Églises autour du Christ, telle qu’il la veut et par les moyens qu’il voudra.

… et des initiatives

Depuis les années 1930, elle a commencé à se reprendre dans le monde. Et, à partir de 1958 et surtout après le concile Vatican II, le Conseil œcuménique des Églises et le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens ont collaboré activement pour cette œuvre divine. Les thèmes de prières et des célébrations sont préparés par des équipes internationales et interconfessionnelles.

Pourquoi la date annuelle du 18 au 25 janvier ?

Le 18 janvier, était la fête de la Chaire de Pierre à Rome et le 25 janvier est la fête de la conversion de Saint Paul. C'est une période symbolique. Toutefois, dans certains pays, c'est la fête de la Pentecôte qui est choisie pour célébrer cette semaine. Là également, l’effusion de l’Esprit pour les disciples du Christ, est hautement significative.

Promouvoir une « prière » pour que l’amour mène vers l’unité

            Nous réconcilier, l’amour du Christ nous y presse ardemment, car celui que prêchent tous les chrétiens, c'est le Christ. Il a proclamé une « Bonne Nouvelle » aux hommes de son temps. Son héritage est partagé par de nombreux chrétiens et de nombreuses Églises et communautés ecclésiales dans le monde. S’ils annoncent l’amour de Dieu pour l’humanité, les baptisés (au nom du précieux sang de Jésus qui réconcilie et fait l’unité) ont l’ultime devoir de témoigner dans la vérité ce qu’ils confessent chaque

 

Père Nérée Z. 

ĉ
Prieuré vieux-catholique St Charbel,
13 janv. 2017 à 02:26
Comments